silencieux


silencieux

silencieux, ieuse [ silɑ̃sjø, jøz ] adj. et n. m.
• 1524; lat. silentiosus
1Où le silence et le calme règnent. Quartier silencieux. tranquille. « Ce jardin paisible [...] ce cloître silencieux » (Hugo).
(fin XVIIIe) Qui se fait, se passe sans bruit. « Ses mouvements sont doux, feutrés, silencieux » (Martin du Gard). Qui fonctionne avec le minimum de bruit. Un moteur silencieux. Lave-vaisselle silencieux.
N. m. (1898) Dispositif placé sur le pot d'échappement pour amortir le bruit d'un moteur à explosion ou à réaction. Dispositif qui étouffe le bruit d'une arme à feu. Revolver à silencieux.
2(1611) Qui garde le silence. muet. « Nous restions silencieux pour lui marquer une désapprobation qui ne pouvait être [...] qu'indirecte et muette » (Maurois). La majorité silencieuse. Peu communicatif. « C'était une personne froide, digne, silencieuse » (Mme de Staël). 1. discret, réservé, taciturne.
Qui ne s'accompagne pas de paroles. « Le trajet fut silencieux [...] ils se regardaient sans parler » (Maupassant).
Biol. Qui ne se manifeste, ne s'exprime pas. Infection silencieuse.
⊗ CONTR. Bruyant, sonore. Bavard, volubile.

silencieux nom masculin Appareil qui se fixe sur la bouche du canon d'une arme à feu pour amortir le bruit de la détonation. Dispositif qui, dans un moteur à explosion ou à réaction, amortit le bruit consécutif à l'expulsion des gaz brûlés. ● silencieux, silencieuse adjectif (bas latin silentiosus, du latin classique silentium, silence) Qui se tait et ne fait aucun bruit : Un auditoire silencieux. Qui a l'habitude de peu s'exprimer, qui est peu communicatif : Un homme taciturne, silencieux. Qui se tait, ne s'exprime pas : Un écrivain qui reste silencieux depuis des années. Qui ne s'accompagne pas de paroles, de bruits, où les participants se taisent ou parlent peu : Le repas fut morne et silencieux. Qui fait peu ou pas de bruit : Un véhicule silencieux. Où l'on n'entend aucun bruit : La salle silencieuse d'une bibliothèque.silencieux, silencieuse (synonymes) adjectif (bas latin silentiosus, du latin classique silentium, silence) Qui se tait et ne fait aucun bruit
Synonymes :
Contraires :
Qui a l'habitude de peu s'exprimer, qui est peu communicatif
Synonymes :
- renfermé
- réservé
- réticent
Contraires :
Qui se tait, ne s'exprime pas
Synonymes :
Qui ne s'accompagne pas de paroles, de bruits, où les...
Synonymes :
Contraires :
- animé
Qui fait peu ou pas de bruit
Synonymes :
Contraires :
Où l'on n'entend aucun bruit
Synonymes :
- étouffé
- feutré
- ouaté
Contraires :

silencieux, euse
adj. et n. m.
rI./r adj.
d1./d Où l'on n'entend aucun bruit. Un endroit très silencieux.
d2./d Qui a lieu, qui se fait sans bruit; qui fonctionne sans bruit. Moteur silencieux.
d3./d Qui s'abstient de parler. Rester silencieux.
|| Qui ne parle guère. Un garçon calme et silencieux. Syn. (litt.) taciturne.
rII./r n. m. TECH Dispositif adapté à l'échappement d'un moteur à explosion, pour le rendre moins bruyant.
|| Dispositif que l'on adapte à une arme à feu pour étouffer le bruit de la détonation.

⇒SILENCIEUX, -EUSE, adj. et subst. masc.
I. — Adjectif
A. — [Corresp. à silence I]
1. a) Qui ne fait pas de bruit. Une eau silencieuse. Qu'il est doux, quand du soir l'étoile solitaire, Précédant de la nuit le char silencieux, S'élève lentement dans la voûte des cieux, Et que l'ombre et le jour se disputent la terre (LAMART., Médit., 1820, p. 195). Elle se détend en sauts silencieux d'animal aux pattes feutrées (COLETTE, Pays. et portr., 1954, p. 151).
b) Qui ne fait pas entendre sa sonnerie. En ce Paris d'août, vide était la maison, silencieux le téléphone, apaisés les concierges (MAURIAC, Fleuve de feu, 1923, p. 196).
2. Où l'on ne perçoit aucune manifestation sonore. Bois, salon silencieux; campagne silencieuse. Et, tout le long, au pied de la silencieuse église (...) coule et murmure dans son grand voyage, de la Suisse à l'Allemagne, le fleuve majestueux, rapide, indifférent, le Rhin! (MICHELET, Chemins Europe, 1874, p. 521). Le soleil incessant, ces heures au goût de sommeil et de vacances, n'invitaient plus comme auparavant aux fêtes de l'eau et de la chair. Elles sonnaient creux au contraire dans la ville close et silencieuse (CAMUS, Peste, 1947, p. 1310).
3. Spécialement
a) TECHNOL. Qui fonctionne avec un niveau sonore peu élevé. Engrenage, moteur silencieux. Certains chefs opérateurs ne touchent pas aux appareils d'enregistrement et laissent ce soin à leurs seconds. Ceux-ci d'ailleurs n'ont que rarement à tourner la légendaire manivelle qui est remplacée aujourd'hui par des moteurs silencieux (Arts et litt., 1936, p. 88-11).
b) MÉD. Qui est indolore. [La carie du premier degré] siège volontiers dans les sillons entre les cuspides et se présente sous l'aspect d'une petite tache blanche ou brune. Le plus souvent elle est silencieuse. Parfois cependant, il existe des douleurs fugaces au froid, au chaud et lors de l'absorption d'aliments sucrés (QUILLET Méd. 1965, p. 177).
B. — [Corresp. à silence II]
1. Qui ne parle pas. Derrière des groupes silencieux passaient des charrettes bosselées de paniers et de sacs, où brillait un instant l'éclat écarlate d'une bouteille (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 627). Entre hommes, nous fumons notre dernière cigarette, pendant que les femmes et les gosses se tassent dans un coin, immobiles et silencieux (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1963, p. 328).
En partic. Qui s'abstient habituellement de parler, qui est peu communicatif. Synon. réservé, taciturne.Au moral, c'était un enfant silencieux, flegmatique, tranquille, avec une pointe de cette fierté que le sentiment du péril continuel, l'habitude du travail régulier et la satisfaction de la difficulté vaincue donnent à tous les mineurs sans exception (VERNE, 500 millions, 1879, p. 84). C'était une femme silencieuse, aigrie, qui avait fait le vœu d'adopter un enfant si la sienne, une fille unique, retrouvait la santé (ROY, Bonheur occas., 1945, p. 248).
POL. [P. oppos. à minorité agissante] Majorité silencieuse. V. majorité3 A 2 c.
Empl. subst. Alors, cette silencieuse éclatait, tout sortait, la débâcle roulait les trahisons de vingt années, son mépris, son dégoût (ZOLA, Fécondité, 1899, p. 491). Il possède l'intelligence la plus sûre, celle des silencieux, et la plus confortante, celle des actifs (LA VARENDE, J. Bart, 1957, p. 26).
2. Qui n'est pas accompagné de paroles ou de toute autre forme d'expression sonore. Activité, cérémonie silencieuse; drame silencieux. Des larmes apparurent dans ses yeux, ces larmes silencieuses des femmes, gouttes de chagrin venues de l'âme (MAUPASS., Pierre et Jean, 1888, p. 302). Le corps ne portait aucune trace d'écrasement, beaucoup de sang avait seulement coulé de la gorge et tachait le col de la chemise. — Un bourgeois à qui on a fait son affaire, reprit tranquillement Misard, après quelques secondes d'examen silencieux (ZOLA, Bête hum., 1890, p. 49).
En partic. Qui ne recourt à aucun moyen d'expression sonore. Silencieuse puissance [la peinture] qui ne parle d'abord qu'aux yeux, et qui gagne et s'empare de toutes les facultés de l'âme! (DELACROIX, Journal, 1824, p. 96).
CIN. Film silencieux. Synon. film muet. L'avènement du film parlant n'a nullement rendu superflues les mesures protectionnistes prises au temps du film silencieux (Arts et litt., 1936, p. 88-8).
II. — Subst. masc.
A. — ARM. Dispositif dont peuvent être munies les armes à feu pour atténuer le bruit de la détonation. On dit un revolver avec silencieux, un calibre à silencieux, muni d'un silencieux (ESNAULT, [Commentaire (IGLF 1954) de l'ouvrage de G. Sandry et M. Carrère, Dict. de l'arg. mod. (1953)], p. 40).
P. méton. L'arme elle-même et en partic. le révolver. Je viens de descendre Sézenac: il faut l'enlever d'ici (...) il dormait, je me suis servi de mon silencieux, ça n'a fait aucun bruit (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 562).
B. — Dispositif qui permet d'amortir le bruit du gaz d'échappement des moteurs à explosion ou à réaction. Quant au collecteur d'échappement, il est relié à un tuyau d'échappement aboutissant à un silencieux ou pot d'échappement. L'usinage n'est pas le même pour les deux pièces (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p. 38).
REM. Silent, -ente, adj., littér., rare. Silencieux. Je ne sais plus si j'en préfère le marais silent, ou si l'ardente fièvre m'en séduit davantage (SUARÈS, Voy. Condottière, t. 1, 1910, p. 271).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-ø:z]. Ac. 1694, 1718: silentieux; dep. 1740: -cieux. Étymol. et Hist. 1. 1527 [éd.] « où règnent le silence et le calme » (DASSY, Peregrin, f ° 108 v °); 2. 1611 « qui garde le silence » (COTGR.); 3. a) ca 1800 « qui ne fait pas de bruit (en parlant des choses) » (M.-J. CHÉNIER, Promenade ds LITTRÉ); b) subst. 1877 silencieuse « machine à coudre qui ne fait pas de bruit » (LITTRÉ Suppl.); 1898 automob. silencieux (Guide pratique du tricycle à pétrole de Dion Bouton, p. 12 ds QUEM. DDL t. 4); 1950 silencieux « dispositif qui amortit le bruit d'une arme à feu » (d'apr. ESN.). Empr. au b. lat. silentiosus, dér. de silentium (silence). Fréq. abs. littér.:3 927. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 3 767, b) 5 445; XXe s.: a) 7 534, b) 6 036. Bbg. QUEM. DDL t. 4. — SCHNEIDERS (H.-W.). Der Frz. Wortschatz zur Bezeichnung von « Schall ». Genève, 1978, pp. 85-90.

silencieux, euse [silɑ̃sjø, øz] adj. et n. m.
ÉTYM. 1524, choses; lat. silentiosus, de silentium. → Silence.
———
I Adj.
1 (1611). Qui s'abstient de parler, de crier, etc.; qui est peu communicatif, n'aime pas parler. || Rester, être silencieux : garder le silence, rester, demeurer… en silence. Muet; → Avoir un bœuf sur la langue, ménager ses paroles; ne pas prononcer une syllabe. || Rester silencieux pour marquer sa désapprobation (→ Indirect, cit. 1), sa réticence ( Réticent). || Il demeurait abattu et silencieux. Morne. || Une personne froide, digne (cit. 14), silencieuse. Calme, discret, réservé, secret, taciturne.La majorité silencieuse.
1 Obstinément silencieuse, elle baissait un front étroit et têtu.
F. Mauriac, la Robe prétexte, XXI.
N. (Surtout au plur.). || C'est un silencieux. || Les silencieux. → Intimidant, cit. 1.
(Choses). Qui ne s'accompagne pas de paroles.
Repas silencieux (→ Muet, cit. 14).Qui ne s'exprime pas par des mots, des cris, des pleurs… || Douleur, rage, fraternité, désapprobation silencieuse (→ Harassant, cit. 1; lier, cit. 18; mésestimer, cit. 3).
2 Le trajet fut silencieux. Tous deux semblaient perdus en des songeries profondes. Assis l'un en face de l'autre, dans le wagon, ils se regardaient sans parler, constatant l'un et l'autre qu'ils étaient pâles.
Maupassant, l'Inutile Beauté, « L'épreuve », III.
2 Qui se fait, qui se passe sans bruit, en silence, en sourdine. || Mouvements silencieux, démarche silencieuse. Feutré (cit. 8), ouaté. || Danse (cit. 3) silencieuse. || Oiseaux de proie au vol silencieux (→ aussi Entrevoir, cit. 4).(D'un lieu). Dans lequel le silence (II.) et le calme règnent. || Cloître, faubourg, quartier silencieux. Endormi, muet (supra cit. 16). → Entourer, cit. 10; paix, cit. 41. || Maison, rue silencieuse (→ Assiduité, cit. 8; entresol, cit. 2).Par ext. Insonore. || Revêtement silencieux.
2.1 Un couvent de chartreux ou un établissement de sourds-muets n'eussent pas été plus silencieux que cette habitation. Le bruit n'y existait pas; on n'y marchait pas, on y glissait; on n'y parlait pas, on y murmurait.
J. Verne, le Docteur Ox, p. 8.
3 Méd. Indolore. || Point appendiculaire silencieux.
2.2 Ce stade de début (de la carie) est en général silencieux, quoique certains sujets (…) accusent une sensibilité aux aliments sucrés (…)
P.-L. Rousseau, les Dents, p. 40.
4 Qui fonctionne avec un minimum de bruit, avec un faible niveau sonore. || Moteur, aspirateur silencieux.Voiture silencieuse. || Rendre silencieux un appareil. Insonoriser.Radio. || Accord silencieux, se dit d'un commutateur de réglage qui tend à diminuer le bruit de fond.
———
II N. m.
1 Dispositif servant à atténuer le bruit produit par les étincelles d'un émetteur.
2 (1898). Pot d'échappement.
3 (Mil. XXe). Dispositif qui étouffe le bruit d'une arme à feu. || Pistolet, revolver à silencieux.
3 (L'écrivain M. Blanchot) s'efforce de construire de singulières machines de précision — qu'on pourrait nommer des « silencieux » comme ces pistolets qui lâchent leurs balles sans faire de bruit — où les mots sont soigneusement choisis pour s'annuler entre eux (…)
Sartre, Situations I, p. 294.
4 « Je viens de descendre Sézenac (…) il dormait, je me suis servi de mon silencieux, ça n'a fait aucun bruit. » (…) il était entré dans le pavillon, un revolver au point, il avait posé le canon sur une tempe vivante, et Sézenac était mort (…)
S. de Beauvoir, les Mandarins, p. 562-563.
CONTR. Babillard, bavard, causeur; criard, crieur, hurleur, tapageur. — Bruyant, sonore.
DÉR. Silencieusement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • silencieux — silencieux, euse (si lan si eû, eû z ) adj. 1°   Qui ne parle guère, qui garde le silence. •   L onction de la dévotion ne peut se conserver que dans une âme silencieuse, attentive sur soi même, BOSSUET Instr. aux ursul. sur le silence, 1.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Silencieux — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Silencieux », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot silencieux peut être employé… …   Wikipédia en Français

  • SILENCIEUX — EUSE. adj. Qui ne parle guère, qui garde habituellement le silence. Les hommes méditatifs sont silencieux. Il est fort silencieux.   Il se dit aussi Des lieux où l on n entend pas de bruit. Bois silencieux. Retraite silencieuse …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • silencieux — duslintuvas statusas T sritis Energetika apibrėžtis Triukšmo slopinimo įtaisas, mažinantis vidaus degimo variklių, ventiliatorių, mechanizmų ir įrenginių arba pro ortakius ir dujotiekius sklindantį triukšmą. Triukšmas duslintuve mažėja, dujų… …   Aiškinamasis šiluminės ir branduolinės technikos terminų žodynas

  • silencieux — adj. => Muet, Silence, Tranquille …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Silencieux (mecanique) — Silencieux (mécanique) Pour les articles homonymes, voir silencieux. Sur un véhicule à moteur, le silencieux est un dispositif destiné à limiter le bruit produit par les gaz d échappement (détente des gaz et amortissement des ondes sonores) des… …   Wikipédia en Français

  • Silencieux (armement) — Pour les articles homonymes, voir silencieux. Diverses armes équipées de silencieux. Un silencieux ou modérateur de son est un dispositif qui peut être ajouté à une arme à feu, à gaz ou à air …   Wikipédia en Français

  • Silencieux (mécanique) — Pour les articles homonymes, voir silencieux. Sur un véhicule à moteur, le silencieux est un dispositif destiné à limiter le bruit produit par les gaz d échappement (détente des gaz et amortissement des ondes sonores) des moteurs thermiques. Un… …   Wikipédia en Français

  • SILENCIEUX, EUSE — adj. Qui garde le silence. Rester silencieux. Il se dit aussi des Choses. Une douleur silencieuse. Une colère silencieuse. Il se dit, par extension, d’une Personne qui parle peu, qui garde habituellement le silence. Il se dit aussi des Choses qui …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Silencieux (musique) — Sourdine Sourdines pour trompette Une sourdine sert à changer le timbre et/ou la puissance sonore d un instrument de musique. L utilisation d une sourdine est indiquée sur une partition par la mention con sordino. La mention senza sordino indique …   Wikipédia en Français